Région du jämtland

Suède – Région du Jämtland où est extraite la pierre ollaire 

L’exploitation de la pierre ollaire bénéficie d’une longue tradition artisanale, de la préhistoire (outils, hâche, grattoir, couteau,…) aux temps modernes avec la réalisation de poêles de chauffage, de plans de travail dans les cuisines et dans les laboratoires de métiers de bouche ( en effet, sa composition empêche la prolifération des bactéries ), de cubes de deux centimètres par deux en remplacement de l’usuel glaçon pour rafraîchir sainement les breuvages.

Ollaire vient du latin olla dans le sens de pôt, réservoir d’huile, marmite.

En 70 après Jésus-Christ, Pline l’Ancien mentionne déjà dans son recueil « d’histoire naturelle » l’utilisation de la pierre ollaire qui servait à fabriquer des pôts, récipients, coupes, gobelets, couvercles,…car la particularité de ce matériau était de résister au feu et de retenir la chaleur sur une longue période, permettant ainsi aux ragoûts et aux soupes de mijoter longtemps et était également approprié pour faire griller de la viande sur une dalle de pierre ollaire.

Cette pierre imperméable était aussi grandement utilisée pour conserver les huiles alimentaires et condiments, très appréciée par les grands voyageurs ou commerçants itinérants qui, grâce à ce matériau, conservaient mieux et plus lontemps les denrées alimentaires.

Très prisé, le commerce de récipients en pierre ollaire s’étendait des pays scandinaves jusqu’aux confins de l’Italie.

Sur une large échelle géographique, il est à noter que les fragments d’ustensiles en pierre ollaire retrouvés lors de fouilles archéologiques de nos jours servent encore aux scientifiques et aux archéologues comme marqueur chronologique, pour les éclairer sur les échanges commerciaux qui se modifient dès la fin de l’antiquité.

Lieu de cérémonie des vikings

 Lieu de grande cérémonie Viking représentant un drakkar en pierre.

De nombreux fragments d’ustensiles en pierre ollaire ont été retrouvés autour de ces places rituelles.

Une quinzaine de drakkar en pierre sont disséminés dans toute la Suède.

 L’histoire contemporaine des pierres à whisky Täljsten:

Randonnée cyclisteC’est en 1987 que Rolf BERGRUND rachète la carrière de Handöl et son usine de transformation de produits en pierre ollaire. Et c’est en 1990 que Marianne, son épouse, a l’idée de tailler cette roche en cubes de 2 cm par 2, de les placer au congélateur et de les utiliser pour rafraîchir le whisky.

Les premiers coffrets artisanaux de pierres à whisky sont alors mis en vente. Les qualités intrinsèques et le design original

de la pierre remplacent avantageusement le glaçon traditionnel et le succès est au rendez-vous. A tel point que les médias  relaient la découverte en 1994 à travers toute la Suède.

Le véritable coffret « Whisky on the Rocks » était né.

L’aura des pierres à whisky scandinaves a dépassé ses frontières et la marque Täljsten est maintenant répandue dans une majorité de pays européens.

Le travail de la pierre ollaire est une histoire de famille, depuis peu, c’est leur fils Erik qui reprend l’activité, développant de nouveaux produits innovants à base de pierre ollaire, tel que le dernier en date, le Vinkylare.

Plaques de pierre ollaire

Extraction et découpe de blocs de pierre ollaire à la carrière

Laisser un commentaire

Fermer le menu

×
×

Panier